logo Logis couleurs

1565

Le moulin de Quincangrogne

L’histoire débute en 1564 sur un bras de la Marne. A cette époque se trouve un moulin, le moulin de Quincangrogne, rendez-vous de chasse d’Henri IV. Etymologiquement “Qui qu’engrogne”, cette expression rappelle la concurrence entre les meuniers et les mots qu’ils utilisaient pour répondre aux contestations, signifiant “Que vienne m’affronter celui que cela dérange !”

1964

Le moulin nommera la guinguette

Le moulin cesse de tourner vers 1865. Les années passent mais il ne tombe pas dans l’oubli puisque qu’il donnera son nom à une guinguette de bord de Marne : “L’Auberge de Quincangrogne”. Elle sera rachetée en 1964 par Arthur Keller, un chef étoilé au guide Rouge.

1968

Le rendez-vous des bords de Marne

Ce lieu est alors l’un des restaurants les plus renommés de Seine et Marne. Grâce à la réputation d’Arthur Keller, membre de l’Académie Culinaire de France et proche de Garin, Delaveyne et autre Parureau… la notoriété de l’auberge devient nationale. En 1968, le style ancien de ses débuts se transforme en restaurant luxueux auquel il intègre chambres et salles de banquets. A force de persévérance, le chef devient un grand innovateur à la cuisine moderne et obtient une étoile au “Michelin”. L’auberge de Quincangrogne va prospérer pour être alors un rendez-vous de la Haute Gastronomie et un hôtel 4 étoiles.

2015

La renaissance du Quincangrogne

Un drame familial emporte alors l’auberge avec lui. Elle est vendue et remplacée par une maison de retraite pendant plusieurs années. Mais c’était sans compter sur l’hôtelier Pierre-Antoine Lachaux qui ne pouvait se résoudre à voir une telle institution disparaître. C’est alors qu’il rencontre Franck Charpentier, chef de cuisine passionné de gastronomie. Les deux hommes sont complémentaires. Ensemble, ils décident de reprendre en 2015 la Maison que le Chef Keller avait instaurée et redonnent vie au restaurant gastronomique sous le nom de Quincangrogne. L’établissement garde la même gamme qualitative mais le Chef Charpentier y instaure une cuisine traditionnelle, revisitée par des influences méditerranéennes et asiatiques. Le chef met un point d’honneur à intégrer à sa carte des produits locaux, issus des agriculteurs et fermiers du 77, afin de faire découvrir à ses convives les merveilleux produits du département.

15 votes
8,1
 
Hôtel le Quincangrogne (DAMPMART)